2021 : Osez recruter !

Mis à jour : mars 18

Le recrutement est un enjeu majeur pour les dirigeants de TPE. Dans ce contexte d'adaptation perpétuelle, le conseiller RIVALIS est un pilier pour sensibiliser et accompagner le dirigeant dans toutes les bonnes pratiques.

Osez recruter ! C'est le communiqué de presse réalisé en janvier par la région RIVALIS Ile-de-France.


86%* des entrepreneurs cherchent à maintenir leur niveau d’affaires suite à la baisse d’activité liée à la crise sanitaire. Cela passe par trouver de nouveaux clients, augmenter le résultat, générer de la trésorerie et nécessairement par le renforcement des équipes. Actuellement, seuls 7%* pensent à se développer via un investissement ou une embauche. Ce chiffre passe à 17%* dans le secteur de l’artisanat, de la construction et du BTP.


De nouveaux besoins au sein des entreprises ?

L’objectif 2021 : maintenir son activité ! 93%* des entrepreneurs clients de RIVALIS estiment que la pérennité de leur entreprise n’est pas engagée suite à cette crise économique. C’est plutôt pour eux l’occasion d’innover, de rebondir, de se renouveler. Obliger de s’adapter pour survivre ! Il faut revoir son business modèle, sa communication, ses canaux de ventes, recruter… Et c’est là que les difficultés arrivent. Le recrutement reste une douleur pour les dirigeants de TPE. La peur de l’échec et des conséquences cristallise leurs recherches. « Par exemple, réaliser une fiche de poste semble être une évidence et pourtant rare sont les dirigeants à coucher sur papier les missions et leurs attentes » explique Roland CORDON, conseiller RIVALIS, 1er réseau national d’accompagnement des dirigeants d’entreprise,

qui intervient auprès du dirigeant pour lui apporter le cadre et la méthodologie nécessaires.


Des TPE qui peinent à embaucher…

Les difficultés de recrutement sont le principal frein de croissance des TPE. Souvent, le manque de compétences RH et une exigence trop forte des dirigeants mènent à des processus de recrutement chronophages et hasardeux. Afin de pallier ce problème RIVALIS établit un processus de recrutement sur-mesure. Règle d’or : ne jamais faire un entretien seul ! Toujours avoir un deuxième point de vue. Autre élément à travailler : l’attractivité du poste (bonne épargne salariale, possibilité d’évolution…). Il faut savoir se mettre à la place du candidat, pourquoi cette entreprise plutôt qu’une autre ? « Parfois je mets en place un jeu de rôle avec le dirigeant afin de simuler une embauche pour être certain qu’il ait assimilé chaque étape du processus de recrutement : identification et analyse du besoin, fiche de poste, entretiens, embauche, intégration et fidélisation » explique Roland CORDON.


… et des candidats qui ont besoin d’être rassurés !

Les TPE font peur. Pour beaucoup, petite entreprise est synonyme de fragilité et d’instabilité. Il faut mettre en avant certes les avantages mais aussi la santé de l’entreprise, les perspectives d’évolution… L’intégration est un élément clé du processus de recrutement ! Le nouveau collaborateur doit être accompagné durant la phase de recrutement oui, mais aussi tout au long de sa période d’essai et après encore. « Le premier jour, il ne faut pas lui parler que de travail. Le bien-être au travail passe aussi par la convivialité, l’appréhension des aspects pratiques – comme les habitudes pour la pause café, le déroulement de la pause déjeuner, tous les éléments essentiels qui sont très souvent négligés » affirme Roland CORDON. Après l’intégration vient la fidélisation. La base d’un bon recrutement est aussi d’éviter le phénomène du turnover ! Être à l’écoute et veiller à l’épanouissement de chaque collaborateur est primordial.

Le conseiller RIVALIS ne se veut pas expert en recrutement. Il veille simplement à ce que chaque dirigeant soit sensibilisé aux bonnes pratiques et aux enjeux liés au recrutement !


Roland CORDON, Conseiller RIVALIS IDF







*Enquête réalisée par RIVALIS, Henrri et Petite-Entreprise.net en octobre 2020 auprès de 1601 répondants.